Google préfère les rédacteurs web financiers experts

Lorsqu’il s’agit de référencement, quel est le point commun entre un site financier, un site juridique et un site médical ?

Réponse : pour ces trois thématiques, Google a des exigences de qualité plus élevées que pour les autres secteurs.

Le saviez-vous ? Non ? Alors lisez cet article. Il vous indiquera comment votre site financier peut atteindre la qualité recherchée par Google.

Les critères de Google pour évaluer la qualité d’une page

Le classement de Google n’est pas uniquement issu d’un algorithme géant. Il est aussi issu du travail d’une équipe humaine, les « Quality Raters ».

Les Quality Raters ne sont pas des employés Google : ils sont prestataires et exercent la plupart du temps à domicile et à temps partiel.

Leur mission est d’améliorer la pertinence des résultats de l’algorithme de Google. Pour limiter l’arbitraire, ces évaluateurs utilisent un guide, les « Search Quality Evaluator Guidelines ».

Google diffuse depuis 2012 une version publique de ce guide, auparavant publié sous le manteau. La dernière version, disponible ici (pdf) date de mai 2017.

Les évaluateurs jugent à la fois la pertinence des résultats de l’algorithme et les pages prises individuellement. Ils ne déterminent pas directement la position relative d’un site par rapport à un autre. Google n’est pas un annuaire éditorialisé.

Deux concepts sont particulièrement importants dans ce guide :

  • EAT
  • YMYL, qui s’applique particulièrement aux sites financiers

Commençons par EAT.

EAT : Expertise, Autorithy, Trustworthiness (expertise, autorité, confiance)

E comme expertise

Quel que soit le sujet, Google préfère que le rédacteur s’y connaisse.

Selon Google, un site de qualité doit idéalement être écrit par un rédacteur web ayant une expertise dans le domaine. Cette expertise peut être professionnelle ou personnelle, mais elle doit transparaître dans le contenu.

Google incite ses évaluateurs à rechercher, telle Miss Marple, des indices d’expertise : champ lexical, opinions éclairées et argumentéees, remise en contexte… tout ce qui fait la marque d’un expert marque des points.

À l’opposé, Google invite ses évaluateurs à repérer les contenus reformulés à partir des premiers résultats de Google. Si le rédacteur n’a su apporter d’autre valeur ajoutée que la synthèse et la curation, il n’est pas expert.

De 2011 à 2014, Google avait testé l’Author Rank, une notation (non publique) des rédacteurs et de la qualité de leur expertise. En signant un article, un auteur transmettait sa réputation au site qui l’hébergeait.

Si cette initiative a été oubliée, Google nous indique que l’intention sous-jacente reste bel et bien pertinente : l’expertise de l’auteur a une influence sur le référencement. Outre les évaluateurs, l’intelligence artificielle doit probablement aider à distinguer les bons contenus et les bons auteurs.

Comment améliorer l’expertise

Nettoyez les erreurs commises par votre rédacteur généraliste et employez un rédacteur ayant une expérience du métier, quitte à publier moins souvent.

A comme autorité

Les évaluateurs doivent noter la réputation du site dans son secteur. Auparavant, seuls les backlinks témoignaient de la notoriété d’un site. Google incite aujourd’hui ses évaluateurs à chercher des sources externes parlant du site : presse, citations, interviews…

On peut aussi imaginer que Google utilise les recherches saisies par les internautes pour juger de l’autorité d’un site ou d’une marque. Par exemple, lorsque l’on tape dans Google « Amazon Partition Beatles » plutôt que d’aller d’abord sur amazon puis de faire la recherche, c’est un signal d’autorité pour Amazon parmi les marchands en ligne.

Comment améliorer l’autorité

Construire des backlinks pertinents reste toujours valable.

Mais il faut également des références plus qualitatives et offline (interviews, témoignages de clients, citations spontanées…). Le référencement rejoint alors les relations presse et l’animation des médias sociaux.

T comme Confiance

L’ensemble du site doit être organisé de manière à donner confiance au visiteur : mentions légales, statuts, formulaire de contact, adresse physique, horaires…

A l’opposé, une absence de coordonnées, une page isolée sans lien vers la page d’accueil, seront des signaux négatifs et pèseront sur le référencement de la page.

Comment améliorer la confiance

Vérifiez que votre site est propre, une interface agréable et pas surchargée en publicités, un domaine en https, un chargement rapide, une information sur les cookies, des mentions légales à jour, pas de liens brisés ni de spam en commentaire.

Une page Google My Business avec des témoignages de clients peut être un plus.

 

Toutes ces recommandations sont valables pour tous les sites : parapente comme confitures, plomberie comme assurance.

Mais pour certains secteurs, cela ne suffit pas. Il faut faire preuve de davantage de qualité.

YMYL (Your Money or Your Life) – Votre argent, votre vie

La version 2017 des « Search Quality Evaluator Guidelines » comporte une nouvelle section. Elle concerne certaines thématiques qui peut avoir des conséquences importantes à long terme sur certains aspects de la vie des visiteurs : leur argent, leur santé, leurs droits.

On retrouve dans cette catégorie :

  • Le contenu médical
  • Le contenu financier : investissement, fiscalité, retraite, immobilier, emprunts…
  • Le contenu juridique
  • Tout contenu qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé, la finance ou le bonheur d’une personne (sécurité automobile, procédures d’adoption, pseudo-sciences…)

Pour ces pages, dites « Pages YMYL » (Your Money or Your Life), Google exige un standard de qualité « très haut » (Very High Page Quality Standards).

There are some pages for which PQ (Page Quality) is particularly important. We call these pages Your Money or Your Life (YMYL) pages. They are pages that can have an impact on your current or future well being (physical, financial, safety, etc.). YMYL pages should come from reputable websites and the content should be created with a high level of expertise and authority.

Comment améliorer les facteurs EAT d’un site financier

Pour chacun des critères, nous allons viser la satisfaction à la fois du visiteur ET du moteur car le référencement passe de plus en plus par l’expérience du visiteur.

E : Comment démontrer l’expertise d’une page financière ?

High quality financial advice, legal advice, tax advice, etc., should come from expert sources and be maintained and updated regularly – Google

Les conseils financiers, juridiques, fiscaux, etc. de qualité doivent provenir d’experts et être mis à jour régulièrement (traduction personnelle).

Si vous êtes fier de votre rédacteur, rendez son expertise publique : un mini-CV en signature, voire un lien vers sa page LinkedIn. Des certifications (expert-comptable, CFA…) sont toujours bonnes à afficher.

Vos taux doivent être à jour. Je sais bien, la fiscalité change tous les ans et les marchés bougent tous les jours.

Et il faut le faire de façon intelligente : un même taux devra être mis à jour sur une page et pas sur l’autre. Tout dépend du contexte de l’article. Parfois, cela entraînera une réécriture complète de l’article car un argument ne sera plus valable.

Cela peut être long et fastidieux et nécessite une certaine intelligence du sujet. Cela va au-delà d’une simple mise à jour du taux du livret A. Mais vous voulez démontrer votre expertise, non ?

Nous pouvons en discuter si vous souhaitez que les choses soient bien faites.

A : Comment démontrer l’autorité d’une page financière ?

C’est le moment d’afficher sur votre site vos trophées, distinctions et prix. Tous les gestionnaires d’actifs que j’ai visités avaient une vitrine qui contenait des prix de la meilleure assurance-vie, de la société de gestion entrepreneuriale de l’année… Affichez-les quelque part sur votre site !

Si vous avez publié ou co-signé un livre, parlez-en. Si vous êtes invités dans une conférence, publiez une vidéo ou un compte-rendu. Si vous êtes cités dans la presse, diffusez la page en pdf.

C’est la convergence entre le monde physique et le web qui vous permettra de gagner des points.

T : Comment améliorer la confiance d’une page financière ?

Trop souvent, les sociétés financières évoluent dans leur microcosme et oublie que le grand public est très loin de tout comprendre.

Rappelez à vos visiteurs que votre activité est régulée par l’AMF, l’ORIAS ou tout autre organisme. Mentionnez l’existence du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution. Rappelez les rôles de votre RCCI et de votre conformité.

Dans un précédent article, j’évoquais la possibilité de faire de la compliance un actif pour vos visiteurs et pour le référencement, je crois sincèrement qu’il est possible de faire mieux que les disclaimers standard.

Qu’est-ce qu’une page de mauvaise qualité ?

Google indique aussi ce qu’il ne faut pas faire dans la section 7 du guide.

Il y a les arnaques, le phising, le vol de contenu, mais aussi quelques aspects rédactionnels :

  • le manque d’objectif dans une page (sert-elle à informer, vendre, exprimer une opinion, partager une discussion… ?)
  • le manque d’expertise du rédacteur, ou le contenu inutile, imprécis, non fiable, voire délibérément trompeur, ou non fiable

Un rédacteur web n’est pas là pour tisser un filet de mots clés que l’on lance à la mer en espérant attraper du poisson ! Il est là pour faire passer une expertise.

En conclusion : votre rédacteur-expert sera un allié pour votre site

Il est rare que Google donne des informations aussi précises sur ce qui fait un contenu de qualité.

Dans ce document de 157 pages, les mots expert (ou expertise) reviennent 151 fois !

Pour une thématique YMYL comme la finance, Google vous dit noir sur blanc que vous avez besoin d’un rédacteur web expert en finance. C’est aussi simple que cela 🙂

 

Une réflexion au sujet de « Google préfère les rédacteurs web financiers experts »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *